Loyal.e : Des bijoux éthiques traçables grâce à la blockchain

Créée en janvier 2021, Loyal.e Paris se présente comme une maison de joaillerie tout à fait prometteuse. Proposant de charmants bijoux à la fois très avant-gardistes et classiques, Loyal.e est la nouvelle maison qui donne envie d’en savoir plus sur elle et qui compte bien s’imposer dans l'univers de la joaillerie de luxe.

L’esprit unique, symbolique et éthiques des bijoux Loyal.e

Fondée par Maïssa Zard, Loyal.e est une marque de bijoux qui reflète tout à fait le savoir-faire et l’élégance à la française. Les bijoux réalisés à la main à Paris, sont des pièces uniques et 100% originales. Aucune chance de trouver les mêmes ailleurs ! Cette jeune marque audacieuse décide de donner un coup dans la fourmilière en utilisant la technologie de la blockchain et en s’inscrivant dans une démarche totalement inclusive. Une façon de dépoussiérer le monde traditionnel de la joaillerie et d’ouvrir de toutes nouvelles voies.

Réalisés à partir de d’or 18K recyclé et de diamants de synthèse, les bijoux répondent à des critères de sélection particulièrement exigeants en terme de qualité et d’éthique. Alors que de nombreuses marques s’engagent dans le recyclage et les collections écoresponsables, à l’image de la collection de décoration 100% upcycling de chez Victoria Tomas, Loyal.e également. En effet, la marque refuse les conditions d’extractions des diamants et de l’or des mines, en privilégiant des matières premières éco-responsables certifiées. En collaboration avec l’organisme Planète Urgence, pour chaque bijou acheté, un arbre est planté par la marque.

Loyal.e a un message très clair: L’amour ! En effet, la marque est partisane de la célébration de l’amour sous toutes les formes. Et c’est donc à travers des bijoux aux designs travaillés et modernes que la marque décide d’appeler à la célébration de l’amour : l’amour de soi, l’amour des autres ou même l’amour de la planète. Loyal.e se présente donc comme une marque qui a le goût de célébrer notre individualité, de casser les codes et de briser les tabous. La créatrice y met un véritable point d’honneur ! 

  “Je veux mettre la joaillerie au goût du jour, dépoussiérer la notion selon laquelle un diamant est acheté par l’homme à sa femme, décloisonner le diamant afin de célébrer l’émancipation et la diversité.

-Maïssa Zard, fondatrice de Loyal.e

Loyal.e opte pour une traçabilité parfaite de ses bijoux grâce à la blockchain

Des bijoux numérisés ? À quoi peut servir la blockchain pour des bijoux? Voilà les premières questions qui se bousculent dans nos têtes lorsque l’on mêle bijoux et blockchain.

Il est vrai que nous avons plus l’habitude d’entendre parler de la blockchain dans le domaine florissant des cryptomonnaies. Mais figurez-vous que l’alliance entre bijoux et blockchain s’avère particulièrement pertinente et utile.  Pour cela, Loyal.e choisit de collaborer avec Goods ID afin d’assurer une sécurité maximale pour leurs bijoux.

L’idée est d’émettre un certificat digital unique, infalsifiable, non duplicable et ultra-sécurisé pour chacun de leurs produits et de l’enregistrer dans la blockchain de manière totalement anonymisée. Une fois créé, ce tout nouveau certificat totalement numérisé est remis directement au client. Dynamique, ce certificat digital peut être enrichi et de nouveaux éléments peuvent lui être ajoutés sous la forme de blocs d’information qui rejoignent la chaîne existante.

Cette façon très singulière, de procéder permet aux clients de profiter d’une transparence totale de la part de Loyal.e et d’acquérir une arme fatale contre la potentielle contrefaçon. La technologie de la blockchain utilisée par Loyal.e garantit donc une fiabilité totale, en permettant de retracer la vie du bijou de la fabrication à l’acquisition. Du jamais-vu !

Crédits Images : Loyal.e Presse

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Mail
Partager sur whatsapp
Whatsapp
Kadjijatou

Kadjijatou

Slider

À voir également

Oenotourisme : Le Château de La Chaize ouvre ses portes au public Minute Luxe Magazine
Gastronomie

Oenotourisme : Le Château de La Chaize réouvre ses portes au public

Situé à Odenas, au pied du mont Brouilly, le château de la Chaize considéré comme le plus beau château du beaujolais, règne dans un paysage de vignes et de forêts. L’architecture de ce bâtiment fastueux n’est pas sans rappeler l’Italie avec sa toiture de Mansart aux tuiles vernissées, son corps central, ses deux ailes qui s’ouvrent sur des incroyables jardins dessinés par Le Nôtre.

Andrea Brocca : Le plus jeune couturier du monde à la Fashion Week
Mode

Andrea Brocca : Le plus jeune couturier du monde à la Fashion Week

« Parce que la mode est une question de tendance, et la tendance est une question de vous ». – déclare le couturier Andrea Brocca, 25 ans, un styliste de mode d’origine italienne avec des racines sri-lankaises qui s’est distingué en tant que détenteur du record mondial Guinness du plus jeune couturier en 2012.

Crypto : Hausse de 43% après le transfert de Messi au PSG minute luxe magazine
Business

Crypto : Hausse de 43% après le transfert de Messi au PSG

À l’image des places boursières, lors d’événements importants pour une marque ou une société, le cours des actions évolue, à la hausse ou à la baisse. C’est ce qu’il s’est passé pour la crypto-monnaie du PSG, la valeur de ses tokens augmenté de près de 43% avec le départ de Messi du Barça et son arrivée à Paris.