Arianee: Un passeport digital pour vos objets de luxe

Et si chaque objet de valeur était désormais doté d’un passeport digital qui lui permettrait, entre autres, de garantir son authenticité, de retracer son historique tout en assurant la sécurité totale des données personnelles de son propriétaire ?

C’est l’incroyable technologie qu’ont imaginée les fondateurs de la solution Arianee pendant 4 ans. Ils viennent de lever 8 millions d’euros auprès de la BPI et de plusieurs autres fonds d’investissements. Et ce n’est que le début…

Les années 2000 ont été pour les secteurs du Luxe et du Retail, synonymes de profondes mutations. De nouveaux usages ont émergé tels le e-commerce ou encore les plateformes de seconde main. « D’ici 5 ans, 30% de nos vestiaires seront composés d’articles de seconde main », a déclaré Pierre-Nicolas Hurstel, président d’Arianee, lors de son passage dans l’émission BFM Business au mois de mars. 

Les marques haut de gamme sont donc sommées d’innover pour proposer à cette nouvelle génération de consommateurs une expérience qui répond à leurs attentes. Or, jusqu’à présent, aucun procédé technologique ne permettait de doter les biens de valeur d’une véritable identité numérique…
Et puis, Arianee est né. 

Arianee : Un numéro unique pour vos objets de luxe


Lancée en 2017 par plusieurs figures de l’industrie du luxe et de la blockchain, Arianee est un protocole qui permet de créer un passeport digital et infalsifiable à tout objet de luxe et de valeur.

Ce dernier repose sur la technologie blockchain, un écosystème qui permet de stocker, de transmettre des informations et d’échanger des monnaies virtuelles de manière totalement transparente et sécurisée.

Arianee fournit ainsi aux biens de valeur une sorte de « jumeau numérique » que l’on nomme NFT (Jetons non-fongibles) qui font de plus en plus parler d’eux.

Arianee est également un consortium indépendant à but non-lucratif qui compte aujourd’hui une trentaine de membres. Le but d’une telle structure ? Éviter la hiérarchie et faire en sorte que n’importe quelle marque de luxe puisse s’approprier la technologie et s’en servir.   

Pourquoi doter les objets de luxe d’un passeport digital ?

Cette innovation technologique française permet ainsi de créer un passeport digital pour chaque produit de luxe. Mais alors quels en sont, concrètement, les intérêts ?

Frédéric Montagnon, 44 ans, l’un des premiers co-fondateurs d’Arianee et entrepreneur dans la Tech depuis 20 ans, a toujours été animé par cette question : comment les technologies de rupture peuvent-elle être intégrées et apporter de la valeur dans certaines industries ? 

« Avec Arianee, notre plus grande motivation était de parvenir à relier les objets, les marques et les individus entre eux, tout en respectant les données personnelles des utilisateurs », explique-t-il. « Depuis quelques années, on parle d’intégrer de l’électronique dans les objets. Nous, nous avions plutôt pour ambition de faire en sorte que les objets eux-mêmes aient une existence sur le réseau internet ».

Deuxième interrogation : pourquoi avoir choisi d’axer cette technologie autour du luxe ? « Premièrement, la création d’un passeport digital a forcément plus d’intérêt pour un objet qui a une certaine valeur qu’une bouteille de lait par exemple ! » s’amuse l’entrepreneur. « Deuxio, les marques de luxe sont des marques globales, notre technologie peut donc s’étendre au monde entier. Enfin l’industrie du luxe est très européenne, et particulièrement française, il y a donc là un enjeu réel pour développer notre technologie ».

Associer l’objet à un numéro unique et infalsifiable, c’est également et avant tout, offrir aux marques la capacité de renouer une relation-client numérique durable avec le propriétaire de l’objet; relation qui n’existait pas jusqu’à présent. 

Cette carte d’identité numérique permet ainsi la traçabilité de l’objet grâce à un historique précis des évènements (date d’achat, de garantie, de réparations,…) et des transactions qui le concernent. Elle garantit aussi son authenticité. Depuis une vingtaine d’années, les sites de secondes main fleurissent sur le marché entraînant avec eux leur lot de contrefaçons. Si l’objet est doté de la technologie Arianee, l’acheteur n’aura plus à se poser de questions quant à son authenticité.

A chaque fois qu’une marque créé un passeport numérique pour tel ou tel de ses produits, qu’elle envoie des messages au propriétaire et ainsi de suite, elle paie un tout petit montant à Arianee. Ce passeport peut avoir la forme d’un QR code, d’un numéro de série, d’un hologramme…ce qui importe est que l’objet soit doté d’un numéro unique.


Plus de 30 marques de luxe déjà adeptes d’Arianee : et vous ?

De nombreuses marques et créateurs dans l’écosystème de la mode et du luxe participent déjà au consortium d’Arianee. C’est le cas de Breitling, du groupe Richemont ou encore de Manufacture Royale… Un comité d’admission se réunit pour sélectionner les marques entrantes.

Parmi elles, il y a également ba&sh. La marque de vêtements et accessoires féminins française, est devenue la première au monde à intégrer une solution de revente supportée par la Blockchain. Depuis octobre dernier, elle propose à ses clientes la possibilité de revendre leurs articles ba&sh directement depuis son site marchand. 

Plus récemment, ce sont les créateurs loufoques d’Agent 33 qui ont rejoint l’aventure. Le duo cartonne aux Etats-Unis avec leurs sneakers extravagants qui ont séduit la chanteuse Billie Eilish. 

«  La technologie d’Arianee est désormais prête et éprouvée », assure Frédéric Montagnon. Nous en sommes aujourd’hui à l’étape du déploiement, de sa commercialisation à grande échelle. L’objectif est à présent de faire en sorte que notre protocole soit utilisé partout dans le monde ! ».

Au delà de l’univers du luxe, à terme, on peut imaginer cette technologie s’étendre à d’autres secteurs, comme celui de l’automobile par exemple. « Demain, assure Pierre-Nicolas Hurstel, tous les objets auront leur pendant numérique ». Et on peut d’ores et déjà affirmer que ces maîtres de la French Tech auront largement contribué à l’avènement de ce nouvel écosystème.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Mail
Partager sur whatsapp
Whatsapp
Emmanuelle

Emmanuelle

Journaliste cosmopolite, Emmanuelle a vécu en Irlande et à New York avant de venir s’installer à Paris. Elle a travaillé pour de grandes rédactions à l'image de Marie Claire ou Le Figaro, avant de s’orienter vers le monde de l’audiovisuel. Soucieuse de son bien-être et de celui des autres, elle voue une passion pour l’univers de la Beauté et s'intéresse de près aux cosmétiques green & clean. Le développement personnel et le yoga font également partie intégrante de sa vie. A l’affût des tendances, elle adore dénicher de bonnes adresses Luxe lors de ses voyages à l’étranger et les tester dès qu’elle en a l’occasion. Elle est ravie de confier sa plume à Minute Luxe en tant que Rédactrice Lifestyle - Tendances.
Slider

À voir également

Accessoires et Joaillerie

SICIS Jewels : L’art de la micro-mosaïque italienne

La marque de bijoux SICIS, mondialement connue, puise son inspiration et sa technique dans l’art ancien de la mosaïque, lui apportant une touche de modernité, dans un arc artistique à travers le temps. Prolongeant le savoir-faire dans le futur, cette maison de luxe gagne du terrain à Milan, Paris, Tokyo, New York, Dubaï, Istanbul, Hong Kong, Rome, New Delhi, Bruxelles, Madrid et Pékin.

Calvin Klein annonce Veronica Leoni comme nouvelle directrice créative
Business

Calvin Klein : Veronica Leoni nouvelle directrice créative de la collection

Calvin Klein a annoncé aujourd’hui la nomination de Veronica Leoni au poste de directrice créative de la collection, marquant un tournant significatif pour la marque avec un retour attendu sur le podium. Cette nomination stratégique promet de redéfinir l’identité de Calvin Klein avec une nouvelle vision créative et audacieuse.

Exposition l'enfance du design - Minute Luxe Magazine
Design

L’enfance du design : Bonpoint et le Centre Pompidou dévoilent un siècle d’innovation

Au cœur de Paris, le Centre Pompidou, avec le précieux soutien de Bonpoint, dévoile « L’enfance du design : Un siècle de mobilier pour enfant », une exposition remarquable qui retrace l’évolution du mobilier spécialement conçu pour les plus jeunes. À travers cette rétrospective, le musée illustre comment les innovations en matière de design de mobilier pour enfants ont suivi les transformations culturelles et sociales, reflétant un luxe adapté et pensé pour stimuler l’imaginaire et la créativité des enfants.