Cartier : La fascination des arts islamiques en exposition

Découvrez les inspirations d’arts islamiques dans les collections Cartier. Un voyage dans le temps, retraçant le processus créatif de la maison sous Louis Cartier.

Depuis fin octobre, le Musée des Arts Décoratifs de Paris (MAD) accueille une exposition sur la célèbre maison de Joaillerie : Cartier. Coproduite par le MAD et le Dallas Museum of Art, l’exposition met en parallèle l’art de l’islam et les inspirations de la maison à travers 11 salles. Découvrez « Into the Wild »: L’exposition pensée par Cartier et DFS Group.

La première partie retrace les sources d’inspiration de Cartier, le contexte, mais également le processus de compréhension de cet art via les cahiers d’études du dessinateur phare, Charles Jacqueau. La deuxième partie est quant à elle consacrée aux formes empruntées comme les motifs palmettes, fleurons, botehs, étoiles ou encore mandorles.

Pour l’occasion, la maison Cartier expose ses archives mêlant croquis, pièces de collection et objets en tous genres. À ceci, le musée du Louvre, presque voisin au MAD, a aussi collaboré à l’exposition en apportant son expertise sur l’art islamique et en prêtant différentes œuvres afin d’illustrer et de mettre en contexte les inspirations de la maison joaillière.

Les Arts Islamiques : la fascination pour l’orient 

Très en vogue au début du 20ème siècle, les arts islamiques vont progressivement gagner en popularité et Paris va devenir leur haut lieu de diffusion. On se presse déjà en 1912 au MAD afin d’admirer une des premières expositions sur les miniatures persanes. Une volonté grandissante de la part des spécialistes est d’inscrire les arts islamiques dans l’Histoire de l’art.

L’orient est source d’inspiration pour de nombreux artistes aussi bien dans les arts du spectacle que dans l’univers de la mode. En exemples, nous pouvons notamment citer le succès des ballets russes de Diaghilev et les créations du couturier Paul Poiret inspirées de la mode persane.

Louis Cartier :  Un collectionneur féru des arts islamiques 

Il fut même préteur d’œuvres lors d’expositions. Sa collection est encore actuellement disséminée, mais quelques objets ont pu être rassemblés. Ses pièces se trouvaient au sein des bureaux de la maison et étaient sources d’inspirations pour les dessinateurs. Louis, collectionner des objets (coffres, plumiers, bibelots…) mais aussi des manuscrits sur l’art qu’il transposera sur des créations joaillières.

Jacques, son frère, se rendait aussi régulièrement en Inde et dans le Golf Persique pour y acheter les plus belles pierres. De ses voyages, il ramenait des bijoux anciens et modernes qui on nourrit les techniques et le style de la maison. De ses inspirations, nous retrouvons en héritage la souplesse et le mouvement des bijoux, les formes, l’invention de la taille baguette, les pierres gravées et l’iconique style Tutti Frutti

Du 21 octobre 2021 au 20 février 2022 – Musée des Arts Décoratifs – 107-111, rue de Rivoli – 75001 Paris – Plus d’infos 

Crédits Images : Ministère de la Culture – Médiathèque de l’architecture et du patrimoine et Cartier

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Mail
Partager sur whatsapp
Whatsapp
Agathe

Agathe

Slider

À voir également

sources cheverny château vert
Hôtels & Palaces

Les Sources de Cheverny : Escapade de luxe dans la nature

Un endroit où le temps s’arrête. C’est l’effet produit aux Sources de Cheverny. Imaginé par Alice et Jérôme Tourbier, des amoureux de vin. Basé dans le Val de Loire, cet hôtel vous offre une déconnexion avec la vie extérieure.

In Astra : Le mariage de la parfumerie et de l'astronomie
Beauté

In Astra : Le mariage de la parfumerie et de l’astronomie

Dans le Panthéon des odeurs de rêve, essentiellement peuplé de célébrités françaises comme Dior et Chanel, la parfumerie de niche italienne se situe juste au-dessus, avec les fragrances les plus abouties du monde. Il est impossible de découvrir les marques italiennes sans ressentir le frisson des vacances tant attendues, en marchant sur la plage ou en parcourant les boutiques à la mode.