Francisco Sobrino à la Galerie Mitterrand : Redécouvrir l’art cinétique

La Galerie Mitterrand présente une nouvelle exposition de Francisco Sobrino, artiste espagnol renommé pour son exploration des limites entre le visuel et le matériel. Intitulée « Espaces Virtuels », l’exposition mettra en avant les travaux de Sobrino entre 1959 et 1970, période durant laquelle il a réalisé des peintures et des gouaches exceptionnelles qui ont marqué le cinétisme européen et le minimal art nord-américain.

Né en 1932 à Guadalajara en Espagne, Francisco Sobrino est un artiste emblématique de l’art cinétique et l’un des fondateurs du GRAV (Groupe de Recherche d’Art Visuel). Après des études à l’École des arts et métiers de Madrid, il s’est installé en Argentine pour finir ses études à l’École Nationale des Beaux-Arts de Buenos Aires. C’est à cette période qu’il a commencé à s’intéresser aux sciences cognitives et à leur représentation visuelle, développant une méthode systématique et modulaire qui se distingue des tendances formalistes de l’abstraction géométrique de son temps.

Francisco Sobrino, un artiste qui repousse les limites de la perception

En 1959, Francisco Sobrino s’installe à Paris pour poursuivre ses recherches sur le mouvement et réalise des œuvres bidimensionnelles d’abord en noir et blanc, pour se consacrer ensuite à des compositions colorées de verts, rouges, bleus et jaunes. Ces œuvres, composées d’axes verticaux et horizontaux, de pleins et de vides, créent un rythme cinétique qui donne l’illusion d’un va-et-vient, d’une certaine instabilité du regard, ou même, d’une sorte d’hypnotisme sensoriel.

L’exposition « Espaces Virtuels » est une invitation pour les spectateurs à s’interroger sur leur perception du réel. Les peintures de Sobrino stimulent le regard de l’observateur en lui procurant une sensation de déséquilibre compensée par la profondeur visuelle de l’œuvre. Le spectateur est ainsi convié à un voyage optique à travers des trames qui semblent rendre lisible une réalité cachée au-delà de la surface picturale.

« Espaces Virtuels » : explorer la perception visuelle

Les œuvres de Sobrino sont conservées dans les plus grandes collections du monde, notamment la Tate à Londres, le Centre Pompidou à Paris, la Peggy Guggenheim Collection à Venise, le Museum of Fine Arts de Boston et le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía à Madrid. En 2008, un protocole pour la création du Musée Francisco Sobrino a été signé par l’artiste avec la mairie de Guadalajara. Le musée a été inauguré en 2015, quelques mois après la disparition de l’artiste, qui n’a malheureusement pas pu voir l’aboutissement de ce projet dont il a été l’initiateur.

L’exposition « Espaces Virtuels » de Francisco Sobrino à la Galerie Mitterrand offre une occasion unique de découvrir l’œuvre de cet artiste emblématique de l’art cinétique. Les visiteurs pourront se plonger dans des trames géométriques fascinantes qui défient les limites de la perception visuelle. L’œuvre de Sobrino est une invitation à explorer la frontière entre le visuel et le matériel, offrant une expérience esthétique unique et inoubliable. Cette exposition est un événement à ne pas manquer pour tous les amateurs d’art contemporain et les passionnés de l’esthétique géométrique.

L’exposition sera ouverte du 16 mars au 20 mai 2023 à la Galerie Mitterrand de Paris.

Informations pratiques :
Galerie Mitterrand – 79 rue du Temple – 75003 Paris.
T +33 1 43 26 12 05 – www.galeriemitterrand.com

Horaires d’ouverture :
Du mardi au samedi 11 heures à 19 heures et le lundi sur rendez-vous.

Crédits © Francisco Sobrino. Courtesy Galerie Mitterrand. Photo Aurélien Mole, Axel Fried

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Mail
Partager sur whatsapp
Whatsapp
Camille

Camille

Actuellement étudiante à la célèbre Design Academy d'Eindhoven, Camille est une amoureuse du design et souhaite travailler aux côtés des plus grands dans ce domaine. Férue de musique, de cinéma, de littérature et ayant toujours eu ce goût pour l'écriture, elle s'enivre quotidiennement du monde de l'Art. Elle a rejoint Minute Luxe pour vous partager ses plus belles découvertes.
Slider

À voir également

Accessoires et Joaillerie

SICIS Jewels : L’art de la micro-mosaïque italienne

La marque de bijoux SICIS, mondialement connue, puise son inspiration et sa technique dans l’art ancien de la mosaïque, lui apportant une touche de modernité, dans un arc artistique à travers le temps. Prolongeant le savoir-faire dans le futur, cette maison de luxe gagne du terrain à Milan, Paris, Tokyo, New York, Dubaï, Istanbul, Hong Kong, Rome, New Delhi, Bruxelles, Madrid et Pékin.

temple noble art - minute luxe magazine
Bien-être

Temple | Noble Art : Les clubs de boxe haut de gamme à Paris

Le Club de Boxe Temple | Noble Art est une enseigne de clubs de boxe haut de gamme lancée en 2014 à Paris. Elle cible les boxeurs en col blanc, attirant des cadres, des avocats ou des chefs d’entreprise.
L’objectif de l’enseigne ? Confirmer sa position de leader de la boxe à Paris, et pourquoi pas regarder vers l’étranger pour l’ouverture de nouveaux clubs !

Le Cinq Codet : Hôtel, Spa, cuisine d’auteur
Hôtels & Palaces

Le Cinq Codet : Hôtel, Spa, cuisine d’auteur

Hôtel de luxe contemporain au mélange subtile de l’Histoire de Paris à travers sa décoration. Il a également la particularité de cultiver le goût du silence et de la romance, qui inspirent la cuisine d’auteur du chef David Maroleau et de son restaurant Chiquette.