Tesla : La voiture qui « roule toute seule » avec l’autopilot

Tesla, ou la marque révolutionnaire de l'industrie automobile. Aux États-Unis, les conducteurs de la marque ont reçu une mise à jour du système intégré de la voiture, le "niveau 3".

Tesla Grise - Minute Luxe Magazine
Tesla Modèle 3 – Minute Luxe Magazine

Le patron de la franchise américaine avait annoncé en juillet dernier l’arrivée imminente du « niveau 5 ». Ce niveau équivaut à une future conduite automatisée grâce au mode autopilot. Il permettrait une autonomie complète des véhicules. Elon Musk, directeur général de la marque de voitures électriques Tesla , avait d’ailleurs estimé que ces nouvelles fonctionnalités seraient disponibles à la fin de l’année 2020. L’avènement du nouveau pilotage automatisé a pris du retard suite aux retours insipides de certains conducteurs concernant les nouveautés précédentes, ainsi que des critiques et restrictions d’instances sur la sécurité routière.

Tesla et son mode « autopilot » dernière génération

« Je suis extrêmement confiant sur l’arrivée du niveau 5, qui est en gros l’autonomie complète, et je pense que cela aura lieu très rapidement » avait déclaré le patron de Tesla lors d’une conférence il y a quelques mois. Ce fameux « niveau 5 » présentera le système de pilotage automatique « Full-Self Driving ». Ce dernier permettra à la voiture de rouler seule pour la première fois, sans l’intervention de conducteur. Pour l’instant, ce projet demeure toujours expérimental, en voie de création, malgré la confiance des ingénieurs.

Par conséquent, lorsque que le pilotage automatique sera opérationnel, il ne sera testé que sur une petite gamme de véhicules, afin d’assurer son bon fonctionnement. Ce groupe de clients sélectionné s’appellera « Early Access ». Ces utilisateurs ont donné leur accord pour participer à ce programme, dans le but d’être les premiers à tester la nouveauté.

Tesla intérieur - Minute Luxe Magazine
Intérieur de modèle 3

Le mode « Full-Self Driving » des voitures autonomes Tesla

Le « Full-Self Driving » sera également très simple à utiliser. D’après les dires de Tesla, le conducteur n’aura qu’a régler le navigateur, seulement avec quelques manipulations, avant que la technologie ne s’occupe du reste. Les mains devront tout de même rester sur le volant pour une question de sécurité, si le moindre problème survient.

Elon Musk a d’ailleurs rappelé dans de nombreux tweets que « le système FSD sera extrêmement lent et prudent ». Le « niveau 5 » sera également accompagné d’éléments externes comme des caméras, un radar, un lidar et des capteurs à ultrasons. Les Tesla sont à la pointe de la technologie comme la nouvelle mini électrique.

Ceux-ci devraient aider à la perception de l’environnement extérieur en 4D et non plus en 2D. Le pilotage automatique de Tesla sera loin d’être parfait. L’optimisme règne cependant en une grande avancée, facilitant le trajet du conducteur qui pourra manger ou regarder un film tout en continuant sa route.

L’autopilote des voitures Tesla ne fait pas l’unanimité !

Au cours des derniers mois, l’autorité européenne indépendante en matière de sécurité routière, l’Euro NCAP, a testé plusieurs mécanismes de pilotage automatique. Cette dernière a par ailleurs testé le « niveau 3 » de Tesla, dont les résultats n’ont pas été si fameux que ça, notamment par rapport aux autres concurrents.

Euro NCAP a laissé le commentaire suivant : « La stratégie de direction donne l’impression que la voiture roule seule ou que le conducteur a le contrôle total. Le système est plus autoritaire que coopératif. Le niveau d’assistance du véhicule (le mode autopilot – ndlr) est élevé, mais pas autant que celui de l’implication du conducteur, ce qui pourrait entraîner un sentiment de confiance excessif ».

 
L’organisme homologue américain, le NTSB, a lui aussi accusé et critiqué le « FSD » de Tesla de permettre au conducteur de ne pas continuer à regarder la route. L’Allemagne a même interdit l’utilisation des systèmes de pilotage programmé dont les modes autopilot. Pour cause, ces fonctionnalités peuvent « tromper les clients ».

Un mode autopilot majoritairement illégal en Europe

Dans toute l’Europe, les systèmes d’autopilot / pilotes automatiques sont illégaux, sauf sur une minorité de tronçons d’autoroutes où la conduite semi-autonome et expérimentale est autorisée.

Les aides au pilotage automatisé représente toujours un sujet polémique. Selon l’objectif fixé, Tesla devait devenir une voiture autonome en 2020. Nous sommes en 2021 et le but n’a pas été atteint. Cependant, la société américaine n’arrêtera pas son projet de « FSD niveau 5 » pour la peine. Ayant pris du retard, Elon Musk et Tesla travaille afin que ce progrès rentre dans les clous de la réglementation, et facilite au maximum la conduite des clients.

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Mail
Partager sur whatsapp
Whatsapp
Sébastien

Sébastien

Passionné d'écriture, de sport et d’arts plastiques, Sébastien a dû choisir entre ses études de journalisme et sa formation d’artiste à l’école supérieure d’art du Pays Basque. Curieux de nature, aimant apprendre et débattre, il s'orienta vers le journalisme tout en essayant de se spécialiser dans les reportages sportifs et artistiques. Un goût prononcé pour l’écriture qui n'a cessé de se développer, grâce notamment à un stage en 2017 chez France Bleu. Sébastien a rejoint Minute Luxe Magazine avec l'envie de combiner l'art et le journalisme.
Slider

À voir également

Airbnb : Les logements les plus prisés pour vos vacances au ski
Expériences

Airbnb : Les logements les plus prisés pour vos vacances au ski

La saison du ski est enfin là ! Et quoi de mieux pour profiter des montagnes que de loger directement à côté des pistes ? Airbnb a pensé à tout en proposant sa nouvelle catégorie « Ski » avec plus de 35 000 logements uniques situés à seulement quelques pas des remontées mécaniques.

Accessoires et Joaillerie

SICIS Jewels : L’art de la micro-mosaïque italienne

La marque de bijoux SICIS, mondialement connue, puise son inspiration et sa technique dans l’art ancien de la mosaïque, lui apportant une touche de modernité, dans un arc artistique à travers le temps. Prolongeant le savoir-faire dans le futur, cette maison de luxe gagne du terrain à Milan, Paris, Tokyo, New York, Dubaï, Istanbul, Hong Kong, Rome, New Delhi, Bruxelles, Madrid et Pékin.

Savannah Minute Luxe Magazine
Mer

Top 5 : les mega yachts les plus luxueux du marché

Le marché des yachts est synonyme d’extravagance, de luxe, mais surtout d’avancements technologiques. C’est ainsi que les différents acteurs (propriétaires, architectes navals, designers) ont perpétuellement cherché à repousser les limites en faisant éclore des projets certes toujours plus grands, mais également à la pointe de l’ingénierie. Voici une sélection des yachts les plus luxueux et démesurés du marché.